Logo CeCaB

Château de Mazoncle - (Marly-sur-Arroux - Saône-et-Loire)

Étude du château (4 au 8 septembre 2017)

Du 4 au 8 septembre 2017, Michelle Laporte, Françoise Lhomme, Gilles Auloy, Guy Charleux, Yves Nouvellet, Patrice Lhomme, Jean Vallet, Robert Chevrot, Hervé Mouillebouche, Jean-Marie Jal, (tous membres du CeCaB) se sont retrouvés au château de Mazoncle avec trois objectifs :

  • réalisation des plans des quatre niveaux ainsi que celui des charpentes,
  • analyse du bâti,
  • prise de connaissance des riches archives de la famille de Saint-Trivier concernant l'histoire du château.

Objectif bien ambitieux.

Pour rappel, au printemps, Hervé Mouillebouche avait déjà commandité un drone pour faire le survol du château afin de le photographier sous tous les angles.

Façade arrière du château de MazoncleFaçade avant du château de Mazoncle

Le vendredi, après, une semaine très occupée, nous sommes repartis avec de nombreuses questions :

  • Pourquoi tant de défense d'un côté et aussi peu de l'autre ?
  • À l'époque de la construction au milieu du XVI° siècle, où se trouvait l'entrée principale ? Sur l'arrière actuelle du château ? La tradition familiale rapporte que, à l'origine, l'entrée principale se serait située sur cette façade.
  • Présence d'un pont levis sur la façade avant ? Sur une ancienne photo que nous a montrée Monsieur de Saint Trivier, on peut voir une ouverture à la gauche de la porte actuelle qui pourrait être la saignée unique d'une flèche d'un pont levis. Mais dans ce cas comment pouvait être la façade d'origine ? Nota : sur un autre document, il est indiqué que la porte d'entrée aurait été déplacée au 19eme siècle

Canonnières du chateau de MazoncleCanonnières retravaillées : certaines canonnières ont été surcreusées dans leur partie inférieure. Etait-ce un besoin ? Et dans ce cas pour défendre quoi ?

Latrines du château de MazoncleDes latrines et leur '' chasse d'eau'' dans la tour Est : les latrines auraient eu un système de nettoyage par une arrivée d'eau du toit. Ce système de nettoyage pourrait peut-être aussi exister dans l'autre tour.

Blasons en façade au chateau de MazoncleDes blasons décentrés : pourquoi des blasons se seraient ils retrouvées sous un crépi ? Ont-ils été considérés comme des pierre de réemploi ?

Sur la ''façade au blason'', les moulures des fenêtres latérales sont différentes de celles des fenêtres centrales. Y aurait-il eu un remodelage complet de cette façade ?

Dernière question mais non des moindres : où se trouvait l'ancien château ? Pas de photo car il n'y a aucune trace, à part des fouilles, seules des archives pourraient nous éclairer.

Devant autant de questions, un autre chantier sera nécessaire, tant pour terminer les plans que pour essayer de comprendre et trouver peut-être des réponses aux différentes questions soulevées.

Nous tenons à remercier Monsieur et Madame de Saint Trivier pour leur accueil chaleureux et pour les déjeuners particulièrement bons et conviviaux, ainsi que leur fils Arnaud qui nous a transmis des documents après notre semaine de relevés, notamment le dossier établi par son grand-père sur les divers transformations de Mazoncle qui pourront nous guider dans nos recherches.

Patrice LHOMME